Scénographie perturbant le regard par  Ludivine Lopez

Créer un portfolio
Dans mon adaptation, de la pièce de théâtre d’Enzo Cormann, «La Révolte des anges», j’ai associé absurde, confusion et singularité. En effet, pour représenté les nimbes, dans lequel 3 personnages se rencontrent, j’ai opté pour pertur...

Description

  • Scénographie
  • Art
  • Architecture d'intérieure
  • Théâtre

Dans mon adaptation, de la pièce de théâtre d’Enzo Cormann, «La Révolte des anges», j’ai associé absurde, confusion et singularité. En effet, pour représenté les nimbes, dans lequel 3 personnages se rencontrent, j’ai opté pour perturber la perception de l’espace, afin qu’on ne puisse pas l’identifier ou se référer à un élément du réel. Ma scénographie a la particularité d’être évolutive en fonction des projections projetés sur les parois verticales de la scène. Les comédiens ont la possibilité, en fonction des scènes, de se dissimulés derrière des parois disposées dans l’espace. Sur les deux parois en tissus, j’ai pensé à projeté le personnage étant présent sur la scène à l’envers, de manière à oublier la gravité, l’endroit de l’envers... l’image serait «envoyé» sur les paroi chromé, polies, l’image apparaîtra à donc l’envers . Afin de surprendre le spectateur, la disposition des gradins est décalée par rapport à la scène, ils ne sont pas face à la scène. J’ai choisis cette disposition, pour rompre avec les conventions et rester dans l’esprit absurdité. Le public est soumis au fait de devoir adapté leur position assise afin de voir le spectacle.

Statistiques du projet

206 Vues
0 Avis favorables

Commentaires